Éthique du Chevalier

 

Les règles de la chevalerie

 

 

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les Dieux ! “

Au temps des croisades, le code est composé de 10 commandements :

 

 

1- Tu croiras à tout ce qu’enseigne l’Église et tu observeras tous ses commandements.

 

 

2- Tu protégeras l’Église.


 3- Tu auras respect de toutes les faiblesses et tu t’en constitueras le défenseur.

 

4- Tu aimeras le pays où tu es né.

 

5- Tu ne reculeras pas devant l’ennemi.

 

6- Tu feras aux infidèles une guerre sans trêve et sans merci.

 

7- Tu t’acquitteras exactement de tes devoirs féodaux, s’ils ne sont pas contraires à la loi de Dieu.

 

8- Tu ne mentiras point et tu seras fidèle à la parole donnée.

 

9- Tu seras libéral et feras largesse à tous.

 

10- Tu seras partout et toujours le champion du droit et du bien contre l’Injustice et le mal.

 

Le sens éthique du chevalier

 

Le Chevalier défend le sens du sacré, les valeurs qui font en tout temps et en tout lieu l'honneur du genre humain.


Le Chevalier tient pour sacré non seulement sa vie corporelle, mais plus encore celle de l'âme et de l'esprit.


Le Chevalier établit son échelle des valeurs à partir de son absolu respect des lumières de l'intelligence et du coeur.


Un homme n'est noble à ses yeux que si, même pauvre et méprisé des puissants, il porte en lui la magnificence de telles lumières.


Le Chevalier défend tout cela de toutes ses forces jusqu'à l'extrème fatigue et s'il faut, jusqu'à la dernière goutte de son sang.

 


Le Chevalier est obéissant, mais à la condition que rien ni personne n'entache l'honneur d'un être libre.


Le Chevalier tient la liberté des consciences pour la base même d'un ordre juste et humain. Pour la défense de cette liberté, il est prêt à toutes les peines et à tous les sacrifices.


Le Chevalier est le serviteur de toute créature souffrante, le défenseur de tout opprimé.

 

Il doit donner sa force et sa vie sans compter pour vaincre la souffrance et l'oppression, sans attendre rien en retour.


Le Chevalier n'attend ni avantage matériel, ni honneur social des causes qu'il

a librement décidé de servir.


L'Honneur du Chevalier réside dans la seule conformité de sa vie avec l'idéal qu'il

s'est choisi librement.


La Parole du Chevalier est sacrée. Elle ne peut ni ne doit être mise en doute.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site